Les instruments de mesures
La météo en direct En direct des stations (conditions météorologiques actuelles en France et dans le Monde)

Apprendre : Les masses d'air, les fronts
Tester        :
Les dictons - l'abbé Largeau
Pratiquer   :
Prévoir le temps
Prévoir       :
Les dictons mois par mois

Instruments à l'intérieur d'un abri

Abri météorologique

Instruments les plus utiles ...
Le thermomètre, l'hygromètre (ou deux thermomètres à mercure dont un entouré de mousseline -5-), le baromètre.
Dans les stations officielles, certains d'entre eux sont enregistreurs. Un stylet encré inscrit alors sur une bande de papier millimétré, les variations continues de certains éléments du temps.
Vous pouvez trouver sur le marché des
stations semi-automatique avec des capteurs electroniques facilitant ainsi les relevés.
(plus besoin de sortir !)

Cliquez sur un instrument pour en obtenir une description complète.

Température :

Thermomètre

Le thermomètre est sans aucun doute l'instrument météorologique le plus utilisé. Le principe de fonctionnement d'un thermomètre utilise la propriété qu'ont certains corps de se dilater ou de se contracter suivant la température.
Il existe des thermomètres à alcool (peu précis), à mercure (précis mais coût plus élevé), à bilames (peu précis) et enfin, les electroniques (précis et coût variable).
Certains d'entre eux existent en enregistreur. (thermographe)

Thermomètre enregistreur

Lorsqu'il est nécessaire de relever les températures mini et maxi d'une journée, on peut dans ce cas utiliser un thermomètre "maxi-mini". Un index indique alors les températures maxi et mini atteints. Une fois les relevés effectués, n'oubliez pas de ramener les index en contact avec le mercure !

Etalonnage
Il est recommandé d'étalonner les thermomètres (et plus particulièrement ceux dont les indications ne sont pas gravées directement sur la tige), en les plongeant dans de la glace pilée : ils doivent alors indiquer 0°C.

Hygromètrie :

Hygromètre

L'humidité est un élement important pour caractériser l'état de l'atmosphère. L'hygromètre permet d'en effectuer la mesure.
Il convient toutefois de distinguer l'humidité absolue (correspondant à la quantité d'eau (en poids) contenue à un moment donné dans un certain volume d'air) et l'humidité relative (pourcentage correspondant au rapport entre le poids d'eau existant et le poids d'eau limite que pourrait contenir la masse d'air).
Il existe plusieurs types d'hygromètres. Le plus simple étant l'hygromètre à cheveux puis l'hygromètre électronique, tous deux permettant une lecture directe de l'humidité relative. Le psychromètre (combinaison entre un thermomètre sec et un autre humide) est utilisé par les météorologistes mais un calcul (ou l'utilisation d'une table psychromètrique) est nécessaire pour en déterminer l'hygromètrie.

Etalonnage
Le point 0% peut correspondre à la position de l'aiguille lorsque l'hygromètre est placé au dessus d'un radiateur (où l'air est quasiment sec).
La position 100% peut être atteinte en plaçant l'hygromètre au dessus d'une casserole d'eau en ébullition.

Psychromètre fixe Psychromètre

A savoir :
Si les températures des 2 thermomètres sont identiques, l'air ambiant est déjà saturé d'humité et possède une hygromètrie de 100%.

Les météorologistes font souvent appel non pas à une mesure directe, mais à un calcul à l'aide de 2 thermomètres, appelé psychromètre.
Le principe consiste à relever la température de l'air au moyen d'un thermomètre (appelé thermomètre sec), puis de la comparer à celle indiquée par un thermomètre dont la boule est entourée d'une mousseline humide (appelé thermomètre mouillé ou humide) et ventillé au moment de la mesure (en le faisant tournoyer pendant une vingtaine de secondes par exemple). L'évaporation ainsi provoquée entrainera un léger refroidissement. Une table psychromètrique permet une estimation rapide du degré d'humidité suivant les températures indiquées par les 2 thermomètres.

Pression atmosphérique :

Baromètre anéroïde

Instrument de base en météorologie, le baromètre a pour fonction de mesurer la pression atmosphérique.
La pression atmosphérique varie suivant le déplacement des masses d'air qui font le temps.
Ce qui nous intéresse en météorologie, c'est plus la variation de pression (dans un intervalle de temps connu), que la valeur absolue de la pression. (se référer au § "Relevés")
Il existe 3 types de baromètres : baromètres avec colonne de mercure, baromètres anéroïdes et baromètres électroniques.

Baromètre enregistreur

Pression moyenne
La pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer est de 1013 hPa (ou 760 millimètres de mercure).

Astuce pour baromètres anéroïdes
Avant de relever la pression indiquée par votre appareil, tapotez légèrement sur la vitre. (l'aiguille reprendra sa position)

Etalonnage
La pression atmosphérique dimunie avec l'altitude (cette décroissance est de 1,333 hPa ou 1 mm Hg pour 11 mètres d'élévation). Afin que les météorologistes puissent dresser des cartes isobares (indiquant les hautes et basses pressions) et que les pressions relevées à différents endroits puisses être comparables, il convient de corriger la pression atmosphérique, en la ramenant au niveau de la mer.
Pour étalonner votre appareil, contacter un
centre météorologique proche de chez vous et régler votre baromètre en fonction des indications qui vous seront transmises.

Instruments à l'extérieur de l'abri

Mesure du vent :

anémomètre & girouette

Connaître la direction du vent est un élément important en matière de prévision car elle détermine à quel type de masse d'air on a affaire, et de situer sans trop d'erreur, la position de l'anticyclone et de la dépression. La girouette est l'instrument qui permet de déterminer la direction du vent.
Elle doit être placée dans un endroit bien dégagé aussi élevée que possible. Il en existe plusieurs sortes : du cop en passant par la manche à air.
Une rose des vents est souvent associée à la girouette pour déterminer la direction d'où souffle le vent.

Anémomètre & girouette

Autre instrument lié au vent : l'anémomètre. De moindre importance pour la prévision, il reste néanmoins utile pour déterminer la vitesse du vent. L'unité de mesure est le mètre / seconde.
Il existe toutefois une méthode simple pour évaluer la vitesse du vent sans disposer d'un anémomètre. On utilise dans ce cas l'échelle de Beaufort. Cette vitesse est estimée d'après les effets visibles du vent, sur terre et en mer.

Autres capteurs :

Il existe d'autres instruments météorologiques, mais ceux-ci sont rarement utilisés par les amateurs. Il s'agit :

  • pluviomètre : instrument destiné à mesurer la hauteur des précipitations.
  • radiosonde : ensemble d'instruments de mesures automatiques fixés sous un ballon, qui envoient régulièrement par radio, le résultat de leurs mesures. Afin de déterminer la direction du vent en altitude, on suit la trajectoire d'ascension.
  • l'héliographe : instrument destiné a relevé la durée de l'ensoleillement pour une journée donnée.
  • le clinomètre : instrument destiné à mesurer la hauteur du plafond nuageux.

Station météo semi-automatique

Station météo semi-automatique

Un moyen simple d'effectuer des relevés sans sortir de chez soi : les stations météo électroniques. Il en existe toute une variété, de la plus simple à la plus technique. Un autre avantage est l'absence d'étalonnage (hormis pour le baromètre : réglage de la pression ramenée au niveau de la mer). La précision est plus qu'acceptable pour les amateurs et certaines offrent même la possibilité de transférer les données vers des ordinateurs de type PC ou MAC. Idéale pour la climatologie ou pour publier vos relevés sur l'Internet ! Pour en savoir plus ...

Site primé Wanadoo et Nets d'Or

Site classé au TOP 10 Wanadoo - Novembre 1997-
Nets d'Or 2001 - Sélection Régionale

Sélection régionale

Commentaires et suggestions

Cliquer ici pour m'envoyer un courriel